Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Michel Bouffioux

Elio Di Rupo (PS) : Par une restitution, « nous marquerions une étape significative de respect vis-à-vis des populations concernées »

La réponse du président du Parti socialiste, Elio Di Rupo, à la lettre qui lui a été adressée le 26 mars 2018.

Cher Monsieur Bouffioux,

 

Votre message relatif à la question des restes humains issus de l’Afrique centrale m’est bien parvenu et a retenu toute mon attention.

 

Permettez-moi tout d’abord de saluer le travail que vous avez réalisé dans le cadre de votre enquête. Vos informations sont fouillées et vos arguments sont pertinents. Ceux-ci questionnent sur le passé colonial de la Belgique et le caractère tabou que ce thème recèle encore aujourd’hui.

 

Vous me posez trois questions précises auxquelles j’apporte ci-dessous les éléments qui me semblent les plus importants.
 

 

Faut-il que la Belgique marque d'emblée un accord de principe sur la restitution de ces restes humains?

Oui, je pense que c’est la position adéquate à adopter. Nous marquerions ainsi une étape significative de respect vis-à-vis des populations concernées.

 

Partant, le parlement ne doit-il pas se mettre à la tâche pour élaborer un texte de loi qui, le jour venu, rendra cette restitution possible?

 

Je partage cette position. Il convient d’examiner si la norme adéquate est une loi ou un arrêté relevant du gouvernement. Le PS soutiendra une telle initiative.

 

Quelle est enfin votre opinion sur la mission d'identification suggérée plus haut, laquelle pourrait être financée par le Secrétariat d'Etat à la Politique scientifique du gouvernement fédéral?

 

J’y suis favorable.

 

 
Vous souhaitant un bon travail, je vous prie d’agréer, cher Monsieur Bouffioux, l’assurance de mes meilleurs sentiments.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article