Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Michel Bouffioux

Olivier Chastel (MR) : « Cette histoire peu commune éclaire des aspects peu reluisant de notre passé colonial »

La réponse du président du Mouvement Réformateur, Olivier Chastel, à la lettre qui lui a été adressée le 26 mars 2018.

Cher Monsieur Bouffioux,

J'ai bien reçu votre courriel relatif à l’enquête que vous avez publiée dans Paris Match sur les crânes de chefs africains conservés à l’Institut Royal des Sciences Naturelles de Belgique (IRSNB) et qui proviennent de la collection d’un officier belge qui les avait mis à mort au XIXème siècle. Je vous remercie de m’avoir fait part de cette histoire peu commune. Elle éclaire des aspects peu reluisants du passé colonial de notre pays.

Vous me demandez si je serais favorable à ce qu’une expédition soit montée dans la région du Congo d’où proviennent ces chefs africains pour identifier, par un test ADN, les hypothétiques descendants de ces derniers et leur restituer ces crânes.

Je vous réponds que ce n’est pas à moi de décider de cette question. C’est de la compétence de la Secrétaire d’Etat Zuhal Demir que vous avez d’ailleurs interpellée à ce sujet. Personnellement, je pense que la solution proposée par madame Camille Pisani, la directrice de l’IRSNB - à savoir de restituer les restes humains identifiés aux descendants qui se manifesteraient - est la plus raisonnable.

Vous remerciant pour votre courriel, je vous prie d’agréer, cher monsieur Bouffioux, l’expression de mes meilleurs sentiments.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article