Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Michel Bouffioux

Une enquête de Michel Bouffioux, publiée en deux volets sur le site ParisMatch.be, les 24 et 25 mai 2018.

 

Les premières pages du registres de la collection d'anthropologie anatomique du Musée du Congo (doc MRAC)..

Les premières pages du registres de la collection d'anthropologie anatomique du Musée du Congo (doc MRAC)..

1. Une vieux registre du Musée du Congo

Plusieurs centaines de crânes, des squelettes, des ossements divers, des fœtus ont été « collectés » par des Belges pendant l’époque coloniale en Afrique centrale, principalement au Congo. Une partie de ces « collections » conservées Bruxelles appartient à un temps où des scientifiques égarés contribuèrent à nourrir l’idéologie raciste. Pour l’heure, les dossiers d’acquisition de ces restes humains qui permettraient d’en savoir plus sur les circonstances douteuses de nombreuses « collectes » ont disparu… (Pour découvrir la suite, cliquez ici)

2. Le "pauvre diable" de l'ULB

Une cinquantaine de crânes humains se trouvent « en dépôt » dans le laboratoire d’anthropologie de l’Université Libre de Bruxelles. Ils proviennent de diverses régions du monde. Les circonstances dans lesquelles certains de ces restes humains furent collectés sont très incertaines, voire très douteuses. Tels ces crânes de « deux esclaves sacrifiés par décapitation » au Congo qui furent achetés par un militaire belge ou celui d’un travailleur forcé qui participa en 1895 à la construction du chemin de fer Matadi-Léopoldville… (Pour lire la suite, cliquez ici)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article